Feuille de route

No 1

Hiver 2001

Oeuvrer en faveur des opprimés et des démunis

Aider les individus, les couples, les familles et l'Église de Jésus-Christ

à vivre selon le coeur de Dieu

De ComPassion à Réseau Compassion International

En janvier 1990, naissait le ministère ComPassion, un ministère de relation d'aide biblique en vue d'aider les individus les couples, les familles et l'Église de Jésus-Christ à vivre selon le coeur de Dieu : plusieurs chrétiens sont venus en consultation; plusieurs ont participé à l'une ou l'autre des activités ComPassion organisées à tous les... de temps en temps, depuis 10 ans : soupers, fins de semaine, vacances, cours, etc. Par ailleurs, Agathe et moi avons effectué 4 séjours missionnaires depuis 1997 : deux en Haïti, un en France et un en République de Guinée (Afrique de l'Ouest)... en suite Anormale@ de nos implications missionnaires antérieures en République Centrafricaine et au Tchad (1982-1985)... sans oublier 2 séjours au Burundi entre 1970 et 1972.

C'est dire que la Mission nous tient à coeur !

C'est ainsi que d'une direction à l'autre, d'une confirmation à l'autre, le Seigneur nous a conduits à mieux structurer le ministère ComPassion en officialisant sa dimension internationale et en lui donnant une structure

d'organisme sans but lucratif (OSBL),

d'organisme de coopération internationale (OCI).

Ainsi, le Réseau Compassion International (RCI) a reçu du gouvernement du Québec ses Alettres patentes@ le 4 décembre 2000 et sera bientôt reconnu par Ottawa comme Aorganisme de bienfaisance@ en vue de pouvoir émettre des reçus pour fins d'impôts.

Souper bénéfice haïtien

L'inauguration du Réseau Compassion International s'est effectuée le 25 novembre dernier lors d'un Souper bénéfice haïtien tenu en vue de répondre à un premier défi : soutenir en Haïti le Collège Élim des Gonaïves (CEG) qui traverse un temps difficile depuis mai dernier où son directeur haïtien, Dieufort Corvil, a fait un ACV (arrêt-cardio-vasculaire) : il en est resté à demi paralysé et n'a pas encore retrouvé l'usage de la parole. Son épouse Roseline, nous a contacté via un pasteur haïtien de Montréal, en vue de solliciter notre aide.

Le Souper du 25 novembre a été un réel succès et un grand encouragement pour nous alors que nous avons servi 218 repas et rapporté plus de $ 4 000 dollars de profit, grâce à la participation de nombreux bénévoles et commanditaires. Mèsi anpil (Merci beaucoup) à tous ceux qui ont contribué d'une façon ou d'une autre à la réussite de ce souper :

ceux qui sont venus et/ou ont fait un don,

ont animé (André St-Onge),

apporté un témoignage (Gaétan Goudreau),

chanté (Richard Toupin) ou joué du saxo (Serge Duchesne),

préparé ou servi le Ariz-pois-collé@ et autres bonnes choses à manger,

présenté les fameux AChiffon-Net@ (Johanne et Marie-Ève)... avec musique de fond guinéenne (Silas et Rachel Léno),

préparé la salle et remise en place, etc.

Souper-concert avec Maggie Blanchard

En organisant le Souper bénéfice du 25 novembre, nous avons constaté avec joie que le couple Corvil, fondateur du Collège Élim des Gonaïves, est bien connu à Montréal, d'où ils sont partis pour fonder cette école secondaire chrétienne en 1994. Notre propre initiative a suscité le désir de plusieurs membres de la communauté haïtienne de Montréal d'organiser un autre souper... concert, cette fois. Il a eu lieu le 6 janvier 2001 : un délicieux repas haïtien, avec la participation enthousiaste de Maggie Blanchard, Tabitha Lemaire, Richard Picotin, et musiciens ! Merci à tous ceux qui ont apporté leur contribution à la réussite de cette soirée.

30 missionnaires en 5 ans

Le Réseau Compassion International veut mobiliser des partenaires financiers ET des gens prêts à consacrer de leur temps AU QUÉBEC et AILLEURS en faveur de nos frères et soeurs DÉMUNIS... en Haïti, en Afrique etc., selon que Dieu dirigera. En fait, lors de la dernière Marche pour Jésus à Montréal et après avoir relu les exploits d'Hudson Taylor en faveur de la Chine (il a mobilisé des centaines de missionnaires anglais au XIXè siècle) je me suis enhardi à demander au Seigneur 30 missionnaires du Québec dans les 5 prochaines années : 30 Québécois qui partiront pour un séjour en tiers-monde... Place aux chrétiens désireux d'investir leurs richesses personnelles dans le Royaume de Dieu. Le RCI n'a pas l'intention d'ouvrir de nouveaux champs missionnaires ou de commencer de nouvelles oeuvres. Ce qu'il vise, c'est de soutenir les initiatives déjà en marche mais qui ont besoin d'un coup de main. Nous ne voulons pas créer de dépendance, mais consolider, donner des moyens de prise en charge autonome,... à la gloire de Dieu. Nous avons des contacts, des demandes d'aide en Haïti et en Afrique. Nous voulons aller progressivement, avec Dieu... et à Sa gloire !

Aujourd'hui, 24 janvier 2001

Alors que nous n'étions pas encore officiellement constitués, le Collège Élim des Gonaïves nous est Atombé dessus@ comme un bel exemple de coopération internationale dans la ligne des objectifs du RCI. L'Éternel a confirmé, l'Éternel a pourvu (à travers les 2 soupers bénéfices et les dons de frères et soeurs), et alors que nous vous écrivons ces lignes, nous sommes...

à Gonaïves, arrivés en Haïti le 17 janvier. Voici un extrait du discours qu'un des responsables du CEG nous a adressé comme message d'accueil devant ses 336 étudiants/étudiantes de 13 à 22 ans réunis sous le soleil matinal :

... Se penchant sur le sort et le devenir des jeunes haïtiens, des penseurs chrétiens ont pu découvrir que nos jeunes aspirent à 6 besoins fondamentaux. Je cite :

1. la découverte de Dieu;

2. la découverte de soi;

3. la découverte de sa vocation;

4. la découverte d'un conjoint;

5. la découverte de sa place dans société;

6. la découverte de sa place dans les institutions chrétiennes.

À mon avis, l'objectif principal du professeur Corvil, pasteur de l'Église Morija des Gonaïves, homme honnête, sérieux, intègre, compétent, chrétien fidèle et dévoué, qui l'a amené à fonder le Collège Élim des Gonaïves le 4 avril 1994 est d'aider les jeunes Haïtiens à satisfaire ces 6 besoins auxquels nos jeunes aspirent et après lesquels ils soupirent.

Malheureusement, après 6 années de dur labeur, le professeur Dieufort Corvil dans la nuit du 22-23 mai 2000 fut trahi par une maladie qui le conduisit au Canada et qui s'abat sur lui comme une kyrielle de fléaux. Ce matin, nous devrions avoir la présence de notre cher directeur-fondateur à l'école, cependant son absence a créé un vide depuis quelque huit mois.

Étant donné que le Collège Élim des Gonaïves était fondé sur le roc et non sur le sable, étant donné que la vie de cette institution chrétienne n'était pas gouvernée par le destin, ni par la chance, Dieu a jugé bon d'envoyer M. Richard et Mme Agathe Ouellette ce matin pour combler ce vide qui terrassait plus d'un.

M. et Mme Ouellette, Dieu vous envoie en Haïti pour accomplir une noble mission au milieu d'une population vivant une situation d'extrême pauvreté, une situation de marasme économique où 72 % de cette population ne peut satisfaire ses besoins essentiels. Vous êtes venus dans un pays où l'on assiste aujourd'hui à un scandale qui fait de lui un véritable spectacle sur la scène mondiale. Cependant, ne vous effrayez pas...

La moisson est grande au Collège ce matin, mais il y a peu d'ouvriers. Nous avons prié le Seigneur à ce sujet et votre présence ce matin, M. Richard et Mme Agathe, est l'un des éléments de réponse à nos requêtes.

Nous espérons que Dieu vous comblera de ses riches bénédictions car il est riche pour tous ceux qui l'invoquent.

Que Jéhovah et Élohim par Jésus-Christ vous donne toutes les capacités et la sagesse nécessaire pour nous aider à relever tous les défis et c'est ainsi que nous aurons une victoire écrasante sur nos ennemis invisibles et visibles. Meilleurs voeux et bon travail au Collège Élim des Gonaïves.

On reconnaît l'accueil chaleureux des Haïtiens !

Nous sommes donc bien arrivés aux Gonaïves, ayant passé d'abord 3 jours à Port-au-Prince où sans tarder j'ai pris contact avec l>ambassade du Canada et de la France en vue d'une aide financière pour la construction d'un bâtiment plus adéquat depuis longtemps souhaité pour et par le CEG.

Puis, après 42 heures d'affreuse (le mot est faible !) route, nous sommes arrivés à destination, accueillis chaleureusement par Roseline Corvil.

Grande délicatesse du Seigneur, au milieu de cette ville grouillante et bruyante, nous logeons dans un mini appartement sécuritaire et des plus paisibles. Quoiqu'Agathe se soit Atapée@ trois jours au lit avec fièvre et gastro, nous nous sentons déjà chez nous et j'ai pu commencer à me familiariser avec mes responsabilités. J'ai, entre autres, rencontré 6 des 7 classes de l'école (ce que je ferai régulièrement, une heure dans chaque classe chaque semaine, apportant quelques enseignements bibliques et partages). Engagés ici jusqu'au 4 juillet, nous rentrerons toutefois au Québec du 14 mars au 4 avril, y poursuivant nos démarches en faveur du Collège, avant de revenir ici avec un groupe de Québécois pour une semaine de sensibilisation au tiers-monde.

Vous qui recevez cette Feuille de route # 1 du RCI, nous vous invitons à être partenaires avec nous (ou à le continuer) par la prière, votre implication personnelle et/ou financière, selon que Dieu vous conduit.

À la prochaine, Richard (et Agathe)