Préface

Introduction

 

8 "marques" distinctives d'un authentique disciple de Jésus :

 

1.  Liberté relationnelle complète

 

Préface

Ce document est le résultat d'un long cheminement alors que depuis le début de ma marche avec Dieu (1974), j'ai voulu être de plus en plus un disciple selon Son coeur. Je n'ai pas toujours trouvé cela facile, mais, le Seigneur ne nous a jamais dit que ce le serait ! Il a cependant dit qu'Il serait toujours avec nous et que Son joug était doux et léger ! En fait, j'ai vite compris qu'être un disciple selon Son coeur n'était ni facile ni difficile... mais impossible !... Oui, impossible sans avoir les yeux fixés sur Lui !
C'est en méditant sur l'épisode où après avoir marché sur l'eau, Jésus invita Pierre à en faire autant... que je l'ai compris : Pierre... marcha sur l'eau pour aller vers Jésus ... tant qu'il ne s'est pas laissé distraire en voyant que le vent était fort... Alors, il eut peur et commençait à enfoncer (cf. Mt 14.29-30).
Une vie de disciple victorieuse est aussi humainement impossible que de marcher sur l'eau ! Les exigences de Christ défient les capacités morales et spirituelles de l'homme livré à ses propres forces de la même manière que l'eau défie ses capacités de marcher dessus ! Quoique les exigences de Dieu représentent la parfaite expression de Son amour, l'homme étant esclave de la loi du péché (Rm 7.23-25) est incapable de s'y conformer, à moins qu'il soit au bénéfice d'une loi supérieure, qui en neutralise les effets : la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort, a écrit le disciple et apôtre Paul (Rm 8.2).
De la même manière que les avions sont "affranchis" de la loi de la gravité à une certaine vitesse et que Pierre a pu marcher sur l'eau en regardant Jésus, les hommes et les femmes bénéficient de la loi de la liberté (Jc 1.25) en se soumettant entièrement à Lui. Quand, rejetant tout fardeau et le péché qui les enveloppe si facilement, ils courent avec persévérance l'épreuve qui leur est proposée, les yeux fixés sur Jésus qui est l'auteur de la foi, Il les mène à la perfection (cf. Hé 12.1-2).

Les huit "marques" distinctives présentées ici sont celles que Christ Lui-même a établies. Elles sont tout autant l'oeuvre de l'Esprit que celle du disciple né de nouveau qui désire Le suivre, Lui, Son Sauveur et Seigneur bien-aimé. En méditant ces caractéristiques au cours des années, j'en ai cherché la signification spirituelle ainsi qu'à m'y conformer, au meilleur de moi-même. Je peux témoigner que Ses exigences sont... fantastiques ! Alors qu'elles représentent le plus grand défi placé devant les humains, je me suis appliqué à les vivre. Chaque fois que j'ai gardé les yeux sur Lui, j'ai "marché sur l'eau" !... Chaque fois que je Lui ai obéi, j'ai abondamment joui des "bénéfices marginaux" (voir vers la fin de ce document) promis pour le siècle présent... Toujours Il a été fidèle à Ses promesses. Toujours Il m'a secouru dans mes besoins. Toujours Il a pourvu merveilleusement, m'amenant à franchir de nombreuses frontières géographiques (du Québec à l'Afrique, à la France, à Haïti, etc.) et spirituelles (dénominationnelles).

 

Ami lecteur, je souhaite que le cheminement que tu vas faire avec ce document t'amènera à devenir de plus en plus un disciple selon Son coeur !

Jésus, que les considérations qui suivent puissent aider mes frères et soeurs à mieux comprendre Tes attentes envers eux
et les stimuler à travailler avec zèle à Te ressembler toujours davantage !

Inonde-les de Ton Esprit, accompagne-les dans Ta grâce et Ta vérité (Jn 1.17), qui toujours constituent deux facettes inséparables de Ton ministère.

Toi, mon frère ou ma soeur, ne te laisse pas décourager par les exigences du Seigneur. Va de l'avant... dans ta réflexion et collaboration avec Lui ! Tu goûteras combien Il est BON et combien les "bénéfices marginaux" qui découlent de la marche avec Lui sont fantastiques... tant dans le siècle présent que dans le siècle à venir !

Un petit témoignage avant de te laisser à tes réflexions

Lors de mon retour d'Afrique (1985), après avoir été missionnaire en République Centrafricaine et au Tchad (1982-1985), je me suis retrouvé au Québec, impatient de repartir pour la "mission", ignorant que j'étais des voies du Seigneur et de mon besoin de prendre du temps à part pour être davantage formé en vue des oeuvres qu'Il allait me confier par la suite... Moi, je voulais partir pour Haïti avec ma famille... En pleine réflexion avec mon épouse qui traversait une période dépressive et qui sentait qu'on devait passer du temps à Jeunesse en Mission... le Seigneur me parla de façon claire par un songe puis... par une vision.

Le songe : alors que dans mon impatience d'oeuvrer pour Lui, j'allais m'orienter vers un travail louable mais "séculier", la nuit précédant la remise de mon CV à un organisme de coopération internationale, je me vis en songe suivre avec ma chaloupe un large bateau qui prenait tout son temps et toute la place sur un étroit canal. Je criai au capitaine : ‘Tasse-toi que je puisse passer'...
Puis, je m'éveillai... "entendant" clairement le Seigneur me dire : "Ne devance pas Mes plans !"...
Le lendemain, je disais à mon épouse que nous allions aller à Jeunesse en Mission.... Je ne remis jamais mon CV à cette organisme... !
Et c'est là, qu'après avoir suivi l'École de formation de disciples (alors que j'en avais dirigé une au Tchad !), je suivis une École de formation en relation d'aide... où je sentis l'appel du Seigneur à me préparer à oeuvrer dans Son Église en tant que ‘conseiller en relation d'aide biblique', un ministère dont j'étais totalement ignorant jusque là !...

La vision : pendant cette même période, alors que je manifestais encore de l'impatience à me mettre à l'oeuvre pour Lui, le Seigneur me parla en vision, cette fois. Je n'ai pas été transporté dans un autre ciel mais, à un moment donné, je me suis "vu" comme un petit chien "malcommode" en train de promener son maître plutôt que ce soit le maître qui le promène !... En effet, le petit chien tirait tellement fort sur sa laisse qu'il entraînait son maître ici et là !... Alors le Seigneur de me dire : "Je ne te veux ni en avant, ni en arrière, mais à côté de Moi, même pas attaché... content d'être là où Je veux... Et, si Je te dis 'Va', tu iras... Si Je te dis 'Ne bouge pas' tu ne bougeras pas... les yeux fixés sur Moi, prêt à ne rien faire... ou... à faire quelque chose, selon que Je t'indique !"...
Lors de mon passage à Jeunesse en Mission (Dunham, Québec), qui a duré une quinzaine de mois, Il m'a appris à ne désirer rien d'autre que ça :

Être Il veut, quand Il veut, comme Il veut !
Quinze années plus tard, après avoir pratiqué la relation d'aide biblique au Québec, je partais de nouveau en "mission" en Haïti,... en Son temps !... J'ai compris qu'un disciple, c'est quelqu'un qui marche avec Dieu, ni plus vite, ni plus lentement !.

Quelques précisions
    1.    Le présent document n'est pas un livre de lecture conventionnel... mais le résumé d'un séminaire du même titre.

           Persuadé qu'il peut tout aussi bien constituer un guide personnel d'étude et de réflexion-prière pour tout disciple motivé,

           j'ai voulu le mettre à la disposition du plus grand nombre. J'invite le lecteur à en tirer avantage en y mettant le temps qu'il faut

           pour en profiter vraiment en exploitant aussi les questions d'approfondissement.

    2.    La plupart des exemples donnés dans la section "À aujourd'hui..."

           sont tirés de l'excellent livre Aux extrémités de la terre de Ruth A. TUCKER (Vida, 1989, 689 pages).

    3.    Je serais content de recevoir tes impressions et tout commentaire que le présent document pourra t'inspirer.

Richard R. OUELLETTE
 

Haut de page

 


Introduction

A.  Ce qu’il n’est pas : quelqu'un qui se contente d'être un simple...      

      1.    AUDITEUR           =   quelqu’un qui écoute (se contentant d’écouter, ou de lire)...            Jc 1.25

      2.    PARLEUR             =   quelqu’un qui prêche, qui a facilement des versets à la bouche...     Pr 12.18

      3.    ADMIRATEUR     =   quelqu’un qui considère avec émerveillement,...                             Mt 7.21

      4.    LOUANGEUR       =   quelqu’un qui chante des cantiques, qui aime les célébrations...       Am 5.18-24; Es 29.13-14

      5.    AMATEUR            =   quelqu’un qui agit de façon négligente, fantaisiste,...                       Ph 3.18

      6.    ÉTUDIANT           =   quelqu’un qui étudie, analyse, apprend par coeur,...                         1 Co 8.1

      7.    ÉRUDIT                =   quelqu’un qui a beaucoup étudié, qui est plein de savoir...                1 Co 13.2

      8.    ACTEUR               =   quelqu’un qui joue un rôle emprunté, qui fait semblant...                  2 Co 2.17                      

      9.    ACTIVISTE           =   quelqu’un qui bouge sans cesse et ne peut rester en place...           Lc 10.40-41

      10.  AMBITIEUX          =   quelqu’un qui veut prouver, faire des choses pour Dieu...               Ph 3.6

      11.  CRITIQUEUR        =   quelqu’un qui cherche à prendre les autres en défaut...                  Lc 11.54

      12.  JUGE                      =   quelqu’un qui a la manie de juger et surtout de condamner...          Lc 6.37

      13.  PROFITEUR          =   quelqu’un qui se sert de la Bible pour dominer, s’enrichir...             Lc 12.45;  Es 1.11-15

 

B.   Ce qu’il est : un APPRENTI...       

      1.     Un DISCIPLE         =   quelqu’un qui adhère aux doctrines de son maître, s’en nourrit...     Pr 7.1-2

                                                quelqu’un qui est dévoué à une cause, à une personne...                Lc 12.43

                                                quelqu’un qui démontre un engagement personnel constant...         Pr 20.6

      2.     Un IMITATEUR   =   quelqu’un qui reproduit la vie de son maître...                                Lc 6.40

                                                quelqu’un qui marche avec Dieu, ni plus vite ni plus lentement...    Jn 12.2

 

C.  Un exemple :               L’apôtre PAUL... 

                                           Soyez mes IMITATEURS comme je le suis du Seigneur...               1 Co 11.1

                                           Nous avons voulu vous donner en nous-même

                                           un modèle à IMITER.                                                                     2 Th 3.9

 

D.  Remarques importantes (clés d'interprétations) :  

  1. Les paroles de Jésus... sont toujours SPIRITUELLES : Jésus n'est ni PORTE, ni PAIN, ni BERGER, etc. au sens littéral.
    - C'est l'Esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les PAROLES que je vous ai dites sont ESPRIT et VIE. Jn 6.63
    - Il nous a rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la LETTRE, mais de l'ESPRIT... 2 Co 3.6

  2. Les paroles de Jésus... sont souvent PARADOXALES : apparemment contradictoires, souvent contraires à la pensée commune.
    - Celui qui conservera sa vie la PERDRA ... Mt 10.39
    - Pensez-vous que je sois venu donner la PAIX sur la terre ? Non, la DIVISION... Lc 12.51
    - Je vous laisse la PAIX, Je vous donne la PAIX... Jn 14.27

Haut de page

 


 

8 "marques" distinctives d'un authentique disciple de Jésus

 

 

1.    Si quelqu'un vient à Moi, et s'il ne hait pas son père, sa mère,

        sa femme, ses enfants, ses frères et ses soeurs... il ne peut être Mon disciple.

       Lc 14.26 - verset principal.

           Versets complémentaires :

           +  Celui qui aime père ou mère plus que Moi, n'est pas digne de Moi,

                   ou celui qui aime fils ou fille plus que Moi... Mt 10.34-37
              +  Suis-Moi et laisse les morts ensevelir leurs morts. Mt 8.21-22

          

Déjà... dans l' 'Ancien Testament ?

     - Abraham et son fils : Gn 22

     - Les lévites au Sinaï : Ex 32.26-28; Dt 13.7-12

     - Gédéon et l'idolâtrie de son père : Jg 6.25-28

     - Adam et Ève : si Adam avait dit "non" à Ève pour ne pas désobéir à Dieu ???

D'hier...

(Quelques illustrations tirées des Évangiles, des Actes ou des Épîtres)

Comment sommes-nous appelés à "interpréter" ces paroles ?

Comment les premiers disciples ont compris et vécu cette "marque" particulière ?

Quel(s) témoignage(s) nous en avons dans les actes et les épîtres ?


Les liens familiaux étaient sans doute aussi importants de temps de Jésus que de nos jours... et cette première "marque" n'est certainement pas une raison pouvant justifier...
- de pas honorer ses parents... Cf. Jésus aux pharisiens :
   Pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu

   au profit de votre tradition ? Mt 15.1-6
- de négliger sa propre famille... Cf. Paul à Timothée :
   Si quelqu'un n'a pas soin des siens, surtout de ceux

   de sa famille,...1 Tm 5.8

Dans l'épisode d'Ananias et Saphira, nous voyons

les conséquences terribles de la complicité du couple

en vue de bien paraître devant la communauté... !

Paul : J'aurais sujet de mettre ma confiance dans la chair... : circoncis le huitième jour, ... de la tribu de Benjamin,

Hébreu, né d'Hébreux... Mais, ce qui était pour moi un gain,

je l'ai considéré comme une perte à cause du Christ....

Et je considère tout comme des ordures,

afin de gagner Christ.

Ph 3.4-8

 

À aujourd'hui...

(Quelques illustratons tirées de l'histoire de l'Église)

Comment les disciples de Jésus ont manifesté,

ont vécu cette "marque" particulière dans leur vie ?

 

 


Perpétue (morte en 203) : femme mariée de 26 ans ayant un enfant à la mamelle, arrêtée parce qu'elle est chrétienne, refuse de sacrifier aux idoles et est, malgré les instances et les pleurs de son père,

mise dans un cachot obscur et privée de son enfant, déchirée par les bêtes sauvages puis tuée par l'épée... triomphant sur tous les sentiments de la nature.


Robert Morisson (1782-1834) : 1er missionnaire évangélique en Chine, en 1807, malgré les réticences de sa famille et de ses amis :

"Pourquoi un jeune pasteur avec un bel avenir

devant lui gâcherait-il sa vie dans un pays païen,

alors qu'il y a tant d'occasions de faire

un travail efficace dans sa patrie ?"
 

Hudson Taylor (1832-1905) : renonce à la fiancée de qui il était passionnée pour répondre à l'appel

de Dieu, ayant écrit à sa soeur quelque temps avant : "Partir à l'étranger sans elle rendrait le monde vide".
 

Jésus... (le modèle... qui ne nous demande jamais de faire quelque chose qu'Il n'a pas fait Lui-même !)

-   À Cana, à sa mère : femme, qu'y a-t-il entre toi et Moi ?... Jn 2.4
-   À ceux qui viennent Lui dire que Sa mère et Ses frères L'appellent :

     Qui est Ma mère, et qui sont Mes frères ?...
    Voici Ma mère et Mes frères : Quiconque fait la volonté de Dieu,

    celui-là est Mon frère, Ma soeur et Ma mère. Mc 3.31-35
-   ... voyant Sa mère... et... le disciple qu'Il aimait dit à Sa mère... Jn 19.25-27

 

La première "marque" d'un disciple selon le coeur de Dieu, c'est la

 

liberté relationnelle complète

 

ou encore

un amour passionné pour Jésus

 

qui peut laisser à penser que nous n'avons pas d'amour

(ou même que nous avons de la haine) pour les nôtres !

 

(Cet amour n'est pas encore un amour parfait (agapao)

mais un amour du coeur, un amour de profonde amitié (philéo)...

 

Cf. La conversation de Jésus avec Pierre en Jean 21.15-17 :

Jésus à Pierre, 1ère fois : M'aimes-tu (agapao) ?...

Pierre répond : Seigneur, tu sais que je T'aime (philéo) !...

Jésus à Pierre, 2ème fois : M'aimes-tu (agapao) ?...

Pierre répond : Seigneur, Tu sais que je T'aime (philéo) !...

Jésus à Pierre, 3ème fois : M'aimes-tu ?... (philéo) !

Pierre répond : Seigneur, Tu sais... Tu sais que Te t'aime (philéo) !

 

"Rien de ce que nous avons de plus précieux, ne doit nous empêcher de suivre Jésus-Christ. Être disciple de Jésus, c'est être attaché à Lui seul. Il y a une grande différence entre l'attachement à une personne et l'attachement à des principes, ou à une cause. Notre Seigneur ne s'est pas fait le champion d'une cause; il a appelé les hommes à s'attacher à Lui. Être son disciple, c'est être esclave par amour. Beaucoup parmi nous se disent chrétiens, et ne sont pas attachés à Jésus- Christ comme des esclaves... On peut admirer Jésus, on peut le respecter, le vénérer, et pourtant ne pas l'aimer... Si je me consacre à la cause de l'humanité, je serai bientôt épuisé, mon amour faiblira. Mais si j'aime Jésus passionnément, je pourrai servir l'humanité, même si les hommes me traitent comme un paillasson. Le secret de la vie chrétienne, c'est la consécration complète à Jésus-Christ. Le principe essentiel, du royaume de Jésus-Christ, est la communion personnelle avec Lui, et non l'efficacité aux yeux des hommes."  Oswald CHAMBERS

 

Disponibilité de document     Bon de commande

 

Haut de page